Troubles du système digestif : causes, astuces et remèdes naturels pour les soulager

0 8

Faire le point

La digestion est une fonction biologique qui se fait dans votre appareil digestif et qui transforme les aliments consommés en nutriments traversant votre paroi intestinale et circulent dans votre sang pour produire de l’énergie. La digestion débute dans votre bouche dans laquelle les aliments se mélange à la salive, puis grâce aux sécrétions de sucs digestifs acides de votre estomac ils se broient et se dégradent, et ensuite passe à votre intestin pour continuer à se digérer avec d’autres sucs digestifs produits par votre pancréas et votre vésicule biliaire. Tous les nutriments non absorbés s’ajoutent aux cellules mortes de votre paroi intestinale et se transforment dans votre côlon en matière fécale.

Les troubles digestifs recouvrent en fait tous les problèmes liés à la digestion et au transit intestinal, il en existe plusieurs types, les troubles digestifs de l’estomac (perte d’appétit, nausées, brûlures gastriques, éructations), que l’on nomme souvent dyspepsie, et les troubles digestifs de l’intestin (ballonnements, gaz intestinaux, constipation, diarrhée …) qui sont des problèmes fréquents et souvent bénins et passagers, mais puisqu’ils sont accompagnés de rots, de hoquets, de gonflement, de douleurs ou de sensation de pesanteur voire de « trop-plein » de l’abdomen, ils affectent négativement notre bien-être. C’est justement la raison pour la quelle nous somme revenus vers vous par cet article pour vous détailler les causes de ces troubles de digestion et aussi vous donnez les remèdes naturels et les conseils à suivre pour les soulager.

D’où viennent les troubles digestifs ? 

Les causes des problèmes digestifs sont nombreuses et peuvent tout d’abord avoir un lien direct avec l’hygiène de vie, on peut citer :

  • Une mauvaise alimentation (aliments gras, acides, sucrés, épicés, boissons gazeuses, alcool, café…) irrite le système digestif ;
  • L’aérophagie  (pénétration excessive d’air au moment de la déglutition) fait travailler l’estomac « à vide » ce qui peut provoquer des troubles de digestion, ce phénomène survient lorsqu’on consomme trop de chewing-gum ou on mange ou on boit trop vite ou avec une paille ;
  • Le stress, l’anxiété ou la dépression augmentent le risque de troubles de digestion car ils entraînent une contraction de l’appareil digestif ;
  • Un excès alimentaire (une suralimentation), la variété, l’abondance et l’accessibilité des aliments partout autour de nous au bureau, dans la rue, dans les endroits publics, sont telles qu’il est parfois difficile de résister à la tentation ;
  • Pratiquer un sport d’endurance peut aussi être source de problèmes digestifs apparaissant pendant l’effort, car ce dernier assèche la muqueuse gastrique et rend les contractions du système digestif trop faibles ;
  • Le tabac, car de la nicotine qu’il contient augmente l’acidité du contenu de l’estomac ;
  • Pendant la grossesse, à cause des hormones secrétées par le placenta, et l’utérus appuie aussi sur l’intestin ;
  • Le vieillissement à cause de la perte de tonicité musculaire et de lubrification intestinale ;
  • La prise de certains médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires, utilisation intense de laxatifs …) ;
  • L’intolérance ou l’allergie alimentaire (gluten, lactose, arachide…) ;
  • Une dentition fragile favoriserait l’indigestion à cause de la consommation d’aliments qui n’ont pas été bien mâchés ;

Des astuces pour optimiser la digestion

Après certaines mauvaises habitudes alimentaires, on est souvent victime de troubles digestifs : remontées acides,  brûlures gastriques, éructations, ballonnements, gaz intestinaux, constipation, diarrhée … Pour lutter contre tous ça nous vous invitons tout d’abord à prendre certaines précautions telles que :

  • Prenez votre repas doucement et calmement;
  • Prenez votre temps pour bien mastiquer, car la digestion débute à la bouche (il faut que les aliments se mélangent bien avec la salive) ;
  • Buvez entre 1,5 à 2 litres d’eau au minimum chaque jour, de préférence en petites quantités et pas dans les repas ;
  • Evitez la consommation de café, d’alcool, de boissons gazeuses et de boissons sucrées ;
  • Limitez la consommation des produits trop gras ;
  • Délaissez certains aliments comme les aliments raffinés, transformés ou dénaturés au profit de fruits et légumes de saison ;
  • Privilégiez les céréales complètes ainsi que les légumineuses pour leur richesse en fibres (pâtes, riz, pain …) qui favorisent la régulation du transit ;
  • Veillez au mode de cuisson : plutôt vapeur ou papillote pour limiter l’ajout de matière grasse ;
  • Ne consommez pas trop de chewing-gums pour ne pas avoir d’aérophagie ;
  • Pratiquez une activité physique régulière ;

Remèdes naturels pour faciliter la digestion

Une mauvaise digestion s’accompagne généralement de désagréments digestifs, ces derniers concerneraient entre la moitié et trois quarts de la population, pour en dire au revoir il n’est pas vraiment nécessaire de se tourner immédiatement vers les médicaments, car il y a des remèdes naturels qui ont maintes fois fait leurs preuves, LaMagicMaman vous propose de découvrir les meilleurs remèdes naturels pour faciliter la digestion et lutter contre les symptômes douloureux !

Les tisanes digestives

Les tisanes aident à apaiser les problèmes de digestion grâce à leurs principes actifs, pensez à :

  • La menthe poivrée: c’est une plante reconnue pour ses vertus antalgique, antispasmodique, anti-nauséeuse, stimulante digestive et protectrice hépatique, elle est un excellent remède naturel contre les nausées ou les vomissements, la diarrhée aigüe et les troubles digestifs mineurs comme les ballonnements, l’aérophagie, l’indigestion et certains maux d’origine hépatique. L’OMS reconnaît l’usage de la menthe poivrée sous forme de tisane dans le soulagement des spasmes gastro-intestinaux et des voies biliaires, des troubles digestifs mineurs et du syndrome de l’intestin irritable.
  • La cannelle, le fenouil et les graines de coriandre: sont des épices intéressantes pour calmer les troubles digestifs. La cannelle peut jouer de nombreux rôles pour faciliter la digestion, elle lutte bien contre les ballonnements, les douleurs abdominales, les parasites intestinaux, les colites, les diarrhées, les ulcères ainsi que le syndrome de l’intestin irritable. Le fenouil lutte contre les gaz et les ballonnements, mais il permet en plus d’apaiser les crampes intestinales tout en diminuant les nausées. De même les graines de coriandre sont surtout efficaces en cas de brûlures d’estomac ou de gaz. D’ailleurs, dans un restaurant pakistanais ou indien, on propose généralement un mélange d’épices destinées à faciliter la digestion après le repas.
  • Romarin, camomille, cumin, gingembre : 1 cuillère à café de l’une de ces plantes séchées dans une tasse d’eau bouillante, laissez infuser 10 min et prenez la après chaque repas copieux. Les graines de psyllium sont très utiles aussi à la régulation du transit intestinal pour leur richesse en fibres. Sinon si vous n’aimez pas les tisanes, vous pouvez versez quelques gouttes d’extrait de l’une de ces plantes et épices dans un verre d’eau.

Le charbon végétal

Le charbon végétal actif est le produit de la combustion d’une partie d’un arbre ou de son fruit qui est ensuite chauffé une nouvelle fois pour être activé, pour obtenir que le carbone à l’état pur. Il est capable d’absorber les gaz et de capter à sa surface les toxines ingérées (pesticides, additifs chimiques alimentaires…) et les bactéries possiblement pathogènes.

Il faut savoir que le charbon ne distingue pas les bactéries des nutriments, donc vaut mieux l’avaler loin des repas et des prises de médicaments et l’éviter chez les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est un antiacide qui capte les ions acides de l’estomac, qui est d’ailleurs naturellement acide, et comme réaction, la muqueuse sécrète davantage d’acides, ce qui stimule et optimise la digestion, neutralise l’acidité d’un reflux et rafraîchit l’haleine en contrant l’acidité des aliments qui fermentent dans le ventre et qui sont source de mauvaises odeurs.

Par précaution, il est déconseillé pour les hypertendus au régime peu salé, les personnes qui prennent des corticoïdes, font de la rétention d’eau ou souffrent d’une insuffisance rénale, car le bicarbonate de soude est en réalité allié au sodium, autrement dit le sel.

L’argile

L’argile contient de la silice et de l’alumine qui absorbent les gaz à l’origine de ballonnements douloureux ainsi que l’eau des diarrhées en cas d’intoxication alimentaire, elle exerce aussi une certaine activité antibiotique puisqu’elle fixe les bactéries pathogènes, et elle est aussi cicatrisante et reminéralisante car elle est riche en minéraux : magnésium, manganèse, potassium, calcium et fer, qui lui donnent sa couleur selon le degré d’oxydation.

L’argile est contre-indiquée en cas d’insuffisance rénale puisqu’elle contient les sels d’aluminium. Il faut l’avaler à distance des repas et des autres médicaments pour ne pas diminuer l’absorption des nutriments essentiels.

Les huiles essentielles

Certaines  huiles essentielles sont très utiles pour soulager des problèmes digestifs et intestinaux, et permettent aussi de réduire les désagréables sensations de ventre gonflé et ces crampes douloureuses. Donc vous pouvez préparer un mélange quelques gouttes des huiles essentielles de basilic tropical, d’estragon, de cumin, de carvi, de coriandre ou de muscade diluées dans une huile végétale neutre (huile de jojoba, huile d’olive, huile de coco…) et massez le ventre avec de larges mouvements circulaires, et c’est préférable après chaque repas, en cure de 3 semaines.

Les femmes enceintes et les bébés doivent éviter les huiles essentielles, qu’elles soient naturelles ou non, puisqu’elles sont généralement ultra-concentrées et puissantes, et elles pénètrent rapidement et profondément l’organisme et peuvent affecter son fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.