Stérilet au cuivre ou hormonal : le quel choisir

0 8

Faire le point

Parmi les modes de contraception les plus utilisés en France c’est le stérilet qui arrive en seconde position après la pilule. Peut être que vous allez douter de son efficience tant qu’il est tellement minuscule à un tampon, mais il faut savoir qu’il est jugé d’une très grande efficacité et avec un effet directement réversible juste après le retrait, et il en existe deux types: celui au cuivre et celui hormonal. Chaque type de ces contraceptifs intra-vaginaux présente des avantages et des inconvénients, LaMagicMaman vient aujourd’hui pour vous donner tout les éléments pour faire un choix fondé.

Le stérilet : C’est quoi ?

Dispositif intra-utérin (DIU) ou stérilet  est un dispositif contraceptif de matière souple et le plus souvent en forme de T et prolongé par un fil en nylon, inséré dans la cavité utérine par le vagin afin de prévenir la fécondation et secondairement la nidation.

C’est la méthode contraceptive temporaire la moins coûteuse pour une utilisation à long terme, et elle doit être prescrite, installée et retirée par un personnel médical qualifié et reste en place tant que la contraception est désirée (entre 5 et 10 ans selon les modèles), et il peut être utilisé comme moyen thérapeutique pour diminuer des menstruations abondantes ou encore diminuer les douleurs lors des rapports sexuels…

Attention, ce mode de contraception ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles (IST) malgré certaines idées reçues.

Pose de stérilet

Lors d’une première consultation, le médecin doit d’exclure une grossesse ou une infection génitale basse, ensuite il effectue une hystérométrie, en introduisant dans l’utérus une tige graduée afin d’évaluer sa forme, ses dimensions et sa sensibilité, afin de bien choisir le dispositif intra-utérin (DIU) adapté, ce dernier sera installé  lors d’une prochaine consultation, après avoir désinfecter soigneusement le vagin et le col, et à l’aide d’un spéculum, il l’insère au fond de l’utérus puis coupe les fils s’il dépassent beaucoup le col de l’utérus, et cela se fait en quelques minutes. La pose en elle-même est très rapide et elle ne fait pas mal.

L’insertion du stérilet en cuivre peut être faite à n’importe quel moment du cycle, mais celui hormonal, il est recommandé de l’installer dans la semaine qui suit les règles.

Après la pose d’un stérilet, une échographie est nécessaire pour vérifier la justesse de sa position, ensuite la femme doit avoir un suivi gynécologique régulier, vous pouvez discuter le sujet de fréquence de contrôles avec votre professionnel de santé, ça sera une occasion pour s’assurer qu’il est correctement placé et aussi pour faire le point sur votre santé gynécologique.

Types de stérilets

Stérilet au cuivre

Il comporte un petit fil de cuivre enroulé autour de la tige. Le cuivre est toxique pour les spermatozoïdes car il diminue leur viabilité et leur mobilité, de fait il agit comme un spermicide. Il empêche la fécondation de l’ovule par l’inactivation des spermatozoïdes.

Il crée aussi une légère inflammation qui rend impossible l’implantation d’un éventuel embryon dans l’utérus.

Il est efficace dès la pose et peut même être utilisé comme outil de contraception d’urgence après un rapport non protégé, comme la pilule de lendemain.

Stérilet hormonal

Le stérilet hormonal possède un réservoir contenant du lévonorgestrel, une hormone de synthèse proche de la  progestérone, qui sera délivrée en petite quantité. Cette hormone va amincir la muqueuse empêchant la fixation de l’ovule dans l’utérus, et la présence du stérilet va entraver l’ascension des spermatozoïdes dans l’utérus. De plus, les faibles quantités de progestatif passant dans le sang peuvent empêcher l’ovulation chez certaines femmes.

Si vous avez des règles douloureuses et abondantes, il sera plus confortable d’utiliser un stérilet hormonal, qui est efficace deux jours après son insertion. Pendant cette période vous pouvez utiliser des préservatifs pour éviter la survenue d’une grossesse.

Il a aussi un effet thérapeutique : la diminution de la durée et le volume du flux sanguin ainsi que des douleurs et des symptômes gênant liés au cycle menstruel ; certaines utilisatrices n’ont d’ailleurs pas eu de règles pendant 5 ans, ce qui est sans danger pour la santé ou la fertilité. Il peut être conseillé, en revanche, en cas d’endométriose.

Avantages de chaque type de stérilet

La simplicité (pas de contrainte quotidienne), le confort (non gênant lors des rapports sexuels), l’efficacité (faible taux d’échec), ils conviennent aux femmes qui allaitent (car la quantité d’hormone qui passe dans le sang, et donc dans le lait maternel, est très faible) et leur durée d’utilisation est assez longue, sont en général les avantages du stérilet, mais aussi :

Pour le stérilet au cuivre :

Il respecte le déroulement naturel des cycles menstruels puisqu’il ne délivre aucune hormone susceptible de perturber le bon fonctionnement du corps. Il peut empêcher une grossesse non désirée si on l’insert dans les 5 jours après le rapport et on peut le retirer lors des règles suivantes.

Pour le stérilet hormonal : 

Il réduit nettement le volume des règles, voire parfois même les supprimer. Certains gynécologues le prescrivent d’ailleurs sans but contraceptif aux femmes qui souffrent de règles très abondantes.

Il diminue le syndrome prémenstruel (ballonnements, migraines, sautes d’humeur et fatigue survenant avant les règles).

Inconvénients de chaque type de stérilet

Pour le stérilet au cuivre :

Il peut allonger la durée des règles et même entraîner une augmentation transitoire de leur volume, surtout pendant les six premiers mois après la pose, et puisqu’il ne distille aucune hormone dans le corps, il est un handicap lorsqu’on souffre de règles hémorragiques douloureuses.

Pour le stérilet hormonal : 

Le stérilet hormonal peut provoquer les mêmes effets secondaires que les contraceptifs contenant des hormones progestatives : petits saignements répétés et imprévisibles (spottings) ou au contraire absence des règles, qui est sans gravité mais qui peut perturber certaines femmes, qui sont davantage rassurées de les voire (leur apparition implique qu’il n’y a pas de grossesse).

Il y a aussi d’autres inconvénients tels que : la prise de poids, la pilosité chez les femmes prédisposées, et la poussée d’acné surtout chez les femmes qui ont une tendance acnéique, donc ces dernières doivent choisir un autre contraceptif non hormonal.

Qui ne peut pas utiliser un stérilet

Le stérilet au cuivre est contre-indiqué pour les femmes ayant :

  • Un fibrome, une malformation de l’utérus (ce qui est rare), des saignements inexpliqués, ou un cancer de l’utérus ;
  • Une IST non traitée ou non guérie, il peut être inséré après 3 mois du traitement ou de la guérison ;
  • Le col (orifice) de l’utérus trop large en raison d’accouchements multiples ou difficiles, les femmes enceinte ou venant d’accoucher ;
  • Une allergie ou hypersensibilité au cuivre ou à un autre des composants du DIU;
  • Une infection génitale en cours, récidivante, ou datant de moins de 3 mois ;
  • Une tuberculose génitale ;

Le stérilet hormonal a les mêmes contre-indications que pour le stérilet au cuivre, mais il faut y ajouter les contre-indications liées à la présence de l’hormone, les femmes concernées sont celles ayant :

  • Une phlébite, un cancer du sein, de l’endomètre ou de l’ovaire, certaines tumeurs bénigne ou maligne du foie et hormono-dépendantes, maladie aigue du foie (hépatite virale aigue), et maladies cardiovasculaires (thrombose veineuse profonde), et embolie pulmonaire en cours ;

Contrairement aux idées reçues il n’y a aucune contre-indication chez une femme nullipare (qui n’a jamais eu d’enfant), dans ce cas la taille du stérilet est plus petite.

Lefficacité contraceptive du stérilet

Les stérilets qu’ils soient hormonaux ou au cuivre, sont d’une très grande efficacité pendant toute la période d’utilisation qui peut être jusqu’à 10ans. Leur efficacité théorique correspond au pourcentage de grossesses non désirées sur une année d’utilisation optimale du stérilet.

Le taux d’échec à un an est de 0,6 à 0,8 % pour les modèles au cuivre, et de 0,2 % pour les modèles hormonaux ; vis-à-vis de 8% pour la contraception orale (due à des oublis de pilule, troubles digestifs…).

Le stérilet hormonal est efficace deux jours après son insertionMais le stérilet au cuivre est efficace dès le jour de son insertion, c’est la raison pour laquelle il peut être utilisé comme alternatif de contraception d’urgence (pilule du lendemain), il suffit juste de le poser dans les 5 jours après la date d’ovulation, dans ce cas son taux d’échec est de 0,1 à 0,2 % sur un échantillon de 8 300 femmes.

Comment l’obtenir?

Le stérilet doit d’abord être prescrit, posé et retiré par un gynécologue, médecin généraliste ou une sage-femme. Il est délivré sur ordonnance en pharmacie, ou dans les CPEF (Centres de Planification et d’Education Familiale), il est gratuit pour les mineures, et il est totalement remboursé pour les femmes de moins de 21 ans, et remboursé à 65 % par l’Assurance Maladie pour les autres.

Le choix du type de stérilet doit se faire en fonction du profil de la patiente et en concertation avec un professionnel de santé, et tout saignement ou mal inhabituels doivent être signalés au médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.