Le zona : symptômes, contagion, complications, diagnostic et traitement

0 8

Généralement très douloureux (brûlure, décharge électrique ou élancements aigus), le zona est une dermatose virale aiguë qui peut atteindre toute personne ayant eu la varicelle dans le passé. Il est la conséquence d’une réactivation du virus de la varicelle-zona (VZV) suite à une baisse des défenses immunitaires du corps ou à un stress important. Ce virus reste «endormi» pendant plusieurs années dans les ganglions nerveux sensitifs situés le long de la colonne vertébrale.

Le VZV peut se réveiller à tout moment et causer une atteinte de la peau. Il touche davantage les personnes âgées de plus de 45–50 ans et il apparaît très peu chez les enfants, principalement les immunosupprimés ou ceux ayant acquis la varicelle in utero ou dans la première année de vie.

Quels sont ces symptômes ? Quelles sont ces complications ? Est-ce qu’il est contagieux ? Comment se fait le diagnostic ? Comment peut-on la traiter? LaMagicMaman répond à toutes ces questions.

Quels sont les symptômes du zona ?

Le zona se présente sous la forme d’une éruption cutanée localisée (contrairement à la varicelle qui est générale), douloureuse (les douleurs  sont variables en intensité et en durée et elles peuvent être constantes ou intermittentes) et située dans la zone de la peau correspondant aux nerfs atteints ;

Cette maladie virale se situe toujours sur le trajet d’un nerf sensitif sous forme de vésicules disposées sur une peau rougie qui, en quelques jours, sèchent et forment des croûtes, ces dernières tombent dans d’une dizaine de jour et laissent place à d’éventuelles cicatrices ;

D’autres symptômes sont souvent présents :

  • Une légère fièvre (38 à 38,5 °C) ;
  • Des douleurs névralgiques intenses avant, pendant et parfois même après l’éruption ;
  • Des démangeaisons intenses ou une sensation de brûlure (peut même apparaître une à deux semaines avant l’éruption cutanée) ;
  • Une perte temporaire de la sensibilité de petites zones de la peau de la région atteinte.

Contagion du zona

Contrairement au virus de la varicelle qui en est à l’origine, le zona n’est pas contagieux. Toutefois, une personne qui souffre de zona est susceptible de transmettre le VZV à une personne n’ayant jamais été infectée et donc, le plus souvent, un enfant. En revanche, l’enfant infecté développera une varicelle et non un zona.

Diagnostic

Le zona est aisément identifiable par observation des signes cliniques et par les informations données par le malade. Le médecin n’a donc pas besoin de faire des examens complémentaires pour prescrire un traitement ;

Dans certains cas de suspicion de formes viscérales, plus rares et atypiques, le médecin peut faire recours à un test de détection d’antigènes sur frottis des lésions qui seront analysés en laboratoire pour établir le diagnostic.

Traitement

Sans traitement, les lésions de la peau disparaissent en moyenne en trois à quatre semaines. Mais plus le traitement débute rapidement, plus vite les symptômes seront soulagés ;

L’administration rapide des antirétroviraux par voie orale a prouvé une efficacité dans le traitement et  dans la prévention des complications ;

En complément aux antiviraux, des analgésiques peuvent contribuer à soulager les douleurs légères ou modérées ;

En cas de d’apparition de douleurs après la guérison de la maladie, un traitement spécifique sera prescrit par un neurologue ;

Un vaccin contre le zona est disponible pour les personnes de 50 ans et plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.