L’angine : symptômes, diagnostic, traitement et prévention

L’angine : symptômes, diagnostic, traitement et prévention

0 4

L’angine est une pathologie infectieuse contagieuse qui correspond à une inflammation de la gorge et en particulier des amygdales et/ou du pharynx. Elle est d’origine virale (dans 60 à 95 % des cas) et bactérienne (causée surtout par le streptocoque) et qui est la seule susceptible d’entraîner des complications.

Il existe différents types d’angine dont leur distinction permet d’orienter le choix du traitement. La grande majorité des angines sont érythémateuses (angine rouge) ou érythémato-pultacées (angine blanche).

Chaque année en France, on diagnostique 9 millions de cas d’angines qui touche à la fois les enfants (de plus de 2 ans) et les adultes (de moins de 40 ans). LaMagicMaman revient vers vous par cet article afin de vous détailler les symptômes de cette maladie, les modalités du diagnostic, le traitement à suivre et des conseils pour la prévention (même si l’angine peut rarement évoluer défavorablement).

Les symptômes de l’angine

Selon l’origine virale ou bactérienne de l’angine, les symptômes changent.

Une angine virale :

  • Absence de fièvre, ou fièvre peu élevée ;
  • Début progressif ;
  • Existence d’une toux, d’un enrouement, du nez qui coule, d’une conjonctivite et/ou d’une diarrhée ;
  • Courbatures ;
  • Présence de vésicules ou d’une stomatite (inflammation des muqueuses de la bouche).

Une angine bactérienne :

  • Caractère épidémique : hiver et début de printemps ;
  • Fièvre élevée ;
  • Début brutale ;
  • Absence de toux ;
  • Douleurs abdominales ;
  • Intensité de la douleur pharyngée et de l’odynophagie ;
  • Érythème pharyngé intense, purpura du voile du palais ;
  • Voix enrouée.

Pour les angines rouges : Amygdales enflées et rouges ;

Pour les angines blanches : Dépôt blanchâtre ou jaunâtre ;

  • Ganglions au niveau de la gorge ou dans la mâchoire ;
  • Maux de gorge ;
  • Difficultés à avaler (ou parfois à respirer) ;
  • Fièvre ;
  • Maux de tête ;
  • Frissons ;
  • Perte d’appétit ;
  • Mauvaise haleine ;

Comment fait-on le diagnostic d’une angine?

Le médecin examine la gorge du patient avec un abaisse-langue afin de constater l’état des amygdales. Est-ce qu’elles sont rouges (angine rouge) ? Gonflées ? Parsemées de points blancs (angine blanche) ? Couvertes d’un enduit blanchâtre ou d’ulcérations ou avec un aspect membraneux ?…

Il observe l’état du tissu de la gorge et palpe le cou à la recherche de ganglions ;

Il peut réaliser en plus un test de diagnostic rapide (TDR) en faisant un prélèvement de la gorge à l’aide d’un écouvillon, ce dernier est indolore, simple et ne prend que quelques minutes, s’il est positif, l’angine est bactérienne et doit être traitée par antibiotiques. Dans le cas contraire, elle est sans doute virale. Donc le médecin évite par ce test de faire une prescription d’antibiotiques injustifiée.

Traitement de l’angine

Les traitements de l’angine dépendent de son origine, mais que l’angine soit virale ou bactérienne, il ne faut en aucun cas prendre de l’aspirine qui est contre-indiquée.

L’angine virale

Habituellement, l’angine virale ordinaire guérit seule en quelques jours. En revanche, le patient peut traiter ses symptômes liés à l’angine, notamment la douleur, avec des analgésiques par voie orale comme le paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens ;

Bien hydrater, faire des enveloppements chauds ou froids autour du cou, sucer de la glace peuvent aussi vous aider.

L’angine bactérienne

Seulement dans ce cas, un traitement antibiotique est administré pendant 4 à 10 jours. Afin de prévenir toute récidive ou complication, ce traitement doit être suivi scrupuleusement et il ne doit en aucun cas être interrompu même lorsque les symptômes et les douleurs disparaissent ;

Trois semaines après la fin du traitement, une analyse d’urine est réalisée afin de déceler une éventuelle atteinte rénale ;

Lorsque le patient souffre de survenues nombreuses d’angines bactériennes, que celles-ci se soignent difficilement à l’aide d’antibiotiques, le médecin envisage l’ablation des amygdales (et des végétations chez l’enfant) par chirurgie. Une fois les amygdales enlevées, le patient n’aura plus d’angines, mais il restera possible d’avoir d’autres infections de la gorge ;

L’homéopathie, l’aromathérapie et la phytothérapie peuvent être efficaces pour soulager les symptômes de l’angine.

Prévention des angines

Les angines, virales et bactériennes, sont très contagieuses, il faut donc respecter ces consignes d’hygiène pour limiter la transmission de la maladie :

  • Lavez vos mains  régulièrement avec de l’eau et du savon, et vous pouvez utiliser aussi des solutions hydro-alcooliques;
  • Utilisez des mouchoirs en papier à usage unique et jetez-les juste après l’utilisation ;
  • En cas de toux ou d’éternuement, utilisez un mouchoir en papier ou couvrez-vous la bouche et le nez avec votre manche ;
  • Si vous êtes malade, évitez le contact avec les immunodéprimés, les femmes enceintes, les bébés… portez éventuellement un masque ;
  • Évitez d’échanger les objets du quotidien et le linge de maison ;
  • Nettoyez les objets de la vie courante tels que les jouets des enfants, le mobile… ;
  • Aérez votre maison tous les jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.