la tête plate : causes, remèdes et astuces de prévention 

0 10

Comprendre de quoi s’agit-il

Les nouveau-nés ont un crâne souple et malléable, certains d’entre eux ont la tête plate de l’arrière ou du côté à la naissance, ces aplatissements du crâne peut être dus à des défauts de mobilité cervicale, ça touche particulièrement les jumeaux (moins de place dans l’utérus), les premiers-nés (l’utérus est moins souple et tolère moins de mouvements), les prématurés et les garçons (plus hypotoniques que les filles).

A cause de la position dorsale de couchage, un enfant né avec une tête de forme ordinaire peut avoir l’apparition de l’aplatissement du crâne vers l’âge de 2 mois, cela par l’effet de l’appui prolongé et fréquent du crâne du nourrisson sur une surface dure : matelas, siège auto, coquille…qui l’aplatit rapidement, surtout que la tête est encore malléable, son poids est relativement lourd par rapport au reste de son corps et les muscles du cou sont vraiment faible, donc le bébé reste figé dans une même position de sommeil qui risque de mouler la forme de son crâne.

Plus le bébé à une grosse tête, moins ses muscles sont capables de la soutenir, augmentant le risque d’un aplatissement, et ceux qui ont une maladie qui nuit au développement y sont plus sujets également.

Toute déformation visible à la naissance doit être diagnostiquée rapidement, afin d’éliminer d’autre causes que le moulage et la traiter assez tôt.

remèdes et astuces de prévention

Depuis que les pédiatres recommandent le sommeil sur le dos seulement, les cas de mort subite ont diminué mais en contrepartie on rencontre de plus en plus le phénomène «plagiocéphalie positionnelle» ou nourrisson à la tête plate , cet aplatissement peut apparaître sur un côté ou sur la totalité du derrière de la tête, comme si la nuque se prolongeait jusqu’au dessus de la tête.

On peut contribuer à éviter cet aplatissement de crâne de plusieurs manières, mais surtout pas en écartant de la consigne du mort subite du nourrisson. Pendant les périodes d’éveil de votre bébé, il a besoin de se retrouver sur le ventre, sous votre surveillance, pour de courtes durées tous les jours, au moins 3 fois par jour. Cela favorise son développement physique, évite la formation de zones plates sur l’arrière du crâne et permet aussi de le soulager des coliques.

Vous pouvez également changer sa position chaque jour dans sa couchette, en inversant tête et pieds en alternance, essayez d’orienter sa tête vers un champ de vision intéressant, et non pas contre le mur, il peut avoir tendance à tourner sa tête pour regarder la pièce plutôt que le mur.

Vous pouvez le mettre sur le côté s’il est en compagnie d’un parent, et glissez même une serviette roulée dans son ventre et une oreillette dans son dos pour le maintenir.

Changez de bras pour nourrir votre nourrisson, au sein ou au biberon, ne le placez pas toujours sur un même côté

Limiter l’utilisation du siège auto, transat, coquille… cette immobilité entraîne l’appui sur sa tête, ça peut même limiter la rotation de ce dernier.

Osez varier le portage, utilisez un porte-bébé ou une écharpe, portez-le dans votre dos ou dans les bras, cela va libérer la tête de votre enfant et ça va contribuer à renforcer les muscles de son cou.

Rassurez-vous il y a toujours une solution: 

La grande majorité des déformations de la tête finissent par s’estomper, et dans de cas rares, on aura recours à des casques moulants pour aider la tête à reprendre sa forme, ceux-ci sont surtout utiles si la déformation ne s’est pas améliorée vers l’âge de 4 mois et ils sont moins efficaces après l’âge de 6 mois. Des exercices de physiothérapie peuvent l’aider à favoriser l’amplitude des mouvements de sa tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.