Jaunisse du nouveau-né

0 20

Aussi appelée ictère, cette affection très fréquente touche près d’un nouveau-né sur deux dans les jours suivant la naissance. Dans la plupart du temps, il s’agit d’un trouble bénin demandant néanmoins une prise en charge médicale attentive. La jaunisse du nouveau-né, c’est quoi exactement ? Quels sont ses symptômes ? Quelles sont ses causes ? Comment la soigner ? Quand faut-il s’inquiéter ? Nos réponses.

Qu’est-ce que la jaunisse du nourrisson?

L’ictère ou la jaunisse du nourrisson n’est pas une maladie en soi, n’est pas contagieux et affecte fréquemment les nouveau-nés durant les premiers jours de leur vie puis disparaît, en général, après une dizaine de jours. Elle se caractérise par la couleur jaunâtre de la peau et de blanc des yeux du bébé en raison d’une grande production d’un pigment que l’on appelle la bilirubine ou de la difficulté du foie à s’en débarrasser rapidement. La bilirubine est une substance brun-jaune résultant de la dégradation des vieux globules rouges. A mesure qu’elle se produite, elle est décomposée par le foie et quitte le corps à travers les selles et les urines.

On peut dire qu’il s’agit d’un mécanisme d’adaptation à la vie hors du ventre maternel ce qui est généralement bénin. Mais les valeurs de cette bilirubine doivent être surveillées, si elles sont trop élevées, elles peuvent être toxiques pour le cerveau de votre bébé !

Quelles sont les symptômes de la jaunisse ?

La jaunisse du nouveau-né apparaît 1 à 4 jours après la naissance ;

Le bébé a une peau et un blanc de l’œil jaunâtres mais il ne présente aucun autre signe anormal et ses selles et urines sont normalement colorées ;

Cet ictère disparaît généralement en moins de 3 semaines.

Quelles sont les causes de jaunisse ?

Chez le nouveau-né, il existe différentes causes de jaunisse :

  • Jaunisse physiologique

Dans la plupart des cas, elle est la conséquence d’un simple retard d’élimination de la bilirubine par le foie, car un nouveau-né n’a pas toujours le foie suffisamment mature pour dégrader efficacement la bilirubine ce qui donne la couleur jaunâtre à la peau et au blanc de l’œil du bébé. Cette jaunisse est bénigne et apparaît 24 à 48 heures après la naissance et disparaît d’elle-même en 1 ou 2 semaines.

Environ 60 % des nourrissons font une jaunisse physiologique. Cette proportion augmente de façon importante chez les prématurés, chez ceux ayant un petit poids de naissance et chez les bébés nés d’une mère diabétique ou ayant subi un gros stress (tel qu’une infection, une détresse respiratoire ou une asphyxie par manque d’oxygène).

  • Jaunisse liée au lait maternel 

Environ 15 % des bébés nourris au sein font une jaunisse liée à l’allaitement, qui survient au 6ème ou au 7ème jour et peut se prolonger jusqu’à 2 mois. Elle est due probablement à la présence de certaines substances contenues dans le lait maternel (ex. : hormones, enzymes, acides gras) qui inhibent l’élimination de la bilirubine par le foie.

Certaines mères pourraient croire que leur lait est toxique pour leur enfant, mais ce n’est pas le cas et cette forme de jaunisse ne présente pas de caractère de gravité, ne nécessite pas de traitement et disparaît lors du sevrage au lait de la mère. En principe, l’allaitement maternel peut continuer normalement, sauf sur avis médical.

  • Jaunisse liée à l’incompatibilité de groupes Rhésus

L’incompatibilité de groupes Rhésus entre la maman et le nouveau-né peut être l’une des causes de la jaunisse. Certes qu’elle est beaucoup plus rare mais elle doit être suspectée quand l’ictère persiste plus de 15 jours.

  • Jaunisse liée à un problème du foie

Les jaunisses dont il faut se méfier davantage, durant les premières semaines de vie, sont celles qui sont dues à un problème du foie, soit par inflammation ou par obstruction. Dans ces cas, en plus d’avoir la peau de couleur jaunâtre, les bébés seront plus irritables, leurs urines plus foncées et leurs selles seront décolorées et deviennent blanches (au lieu d’être jaune bouton d’or). À la longue, leur teint deviendra progressivement plus verdâtre et cuivré. Ce type de jaunisse demande une consultation médicale urgente pour éviter toute complication.

Comment soigner votre enfant ?

Le traitement de l’ictère physiologique est destiné à empêcher le taux de bilirubine de devenir trop élevé en raison du risque possible d’ictère nucléaire ;

La surveillance se fait en posant une lampe-flash sur la peau du bébé. Si la valeur mesurée est trop haute, il faudra doser son taux exact en prélevant une goutte de sang sur son talon ;

Si la valeur de bilirubine est trop élevée, ou si le taux est plus bas chez un prématuré, le bébé aura besoin d’une photothérapie. Il s’agit d’un traitement par une lumière fluorescente bleue sur la peau qui permet d’éliminer la bilirubine ;

Le bébé sera couché sur un matelas spécial diffusant une lumière spéciale. Au besoin, des lampes supplémentaires seront ajoutées au-dessus de son lit. Ses yeux seront protégés par un bandeau et il sera complètement déshabillé pour augmenter l’exposition de sa peau à cette lumière ;

Sa température sera surveillée de près pour éviter les coups de chaleur. Son état d’hydratation doit être bon pour pouvoir éliminer efficacement la bilirubine dans ses urines ;

Il est important que votre bébé reste le plus longtemps possible sous la photothérapie qui sera interrompue une fois le taux de bilirubine libre descend au dessous des taux dangereux. Mais si cette mesure thérapeutique ne suffit pas, certains traitements peuvent être administrés par une perfusion intraveineuse.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Si le bébé est né avant 37 semaines, s’il pèse moins de 2,5 kilos à la naissance, si son groupe sanguin est incompatible avec sa maman, s’il fait une jaunisse dans les 24 heures suivant sa naissance, si ses bras et jambes sont atteints, s’il a une quelconque infection, s’il a des bleus (notamment après la pose de forceps pendant l’accouchement) ou si enfin, son frère ou sa sœur ont eu une jaunisse à la naissance, alors votre enfant présente des facteurs de risque à prendre en compte.

Si une fois rentré à la maison, votre bébé refuse toujours le sein ou le biberon, s’il est toujours somnolent ou irritable, s’il perd beaucoup de poids, si sa jaunisse est intensifiée, s’il a des selles décolorées (blanches, beiges ou grisâtres), et si l’ictère persiste plus de 15 jours, alors là, n’hésitez pas à consulter votre pédiatre rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.