Impétigo : définition, symptômes, causes, contagion, traitement et prévention

0 6

L’impétigo est une infection bactérienne de la peau qui touche principalement les enfants de moins de cinq ans mais qui peut également affecter des adultes fragilisés. Très contagieux et il en existe sous deux formes principales : l’impétigo bulleux et l’impétigo croûteux. Contrairement aux croyances populaires, l’impétigo ne surgit pas à cause d’un manque d’hygiène mais sa guérison l’impose en plus d’une antibiothérapie et des antiseptiques pour but d’éviter toute complication et limiter la contagion. Le point sur cette pathologie.

Qu’est-ce que l’impétigo ?

L’impétigo est une infection cutanée superficielle bactérienne, due à un streptocoque (Streptococcus pyogenes) et/ou à un staphylocoque (Staphylococcus aureus). Cette maladie se rencontre très souvent dans les pays au climat chaud et humide, elle est contagieuse et souvent responsable de petites épidémies familiales ou de collectivités surtout pendant la période estivale.

L’impétigo touche souvent les enfants à l’âge préscolaire ou scolaire, particulièrement ceux dont la peau est déjà irritée ou qui ont d’autres problèmes de peau, comme l’eczéma, l’herbe à puce, la varicelle…

Il existe deux formes d’impétigo :

  • L’impétigo croûteux (ou impétigo non bulleux) :

C’est la forme la plus fréquente représentant environ 70 % des cas. Il touche en particulier les enfants de moins de 10 ans et provoque des petites épidémies dans les crèches et les écoles, principalement pendant l’été.

  • L’impétigo bulleux :

Représente 30 % des cas d’impétigo. Il peut survenir également sur une peau saine et touche plus fréquemment les nouveau-nés et les nourrissons, provoque de petites épidémies dans les maternités et les crèches et la transmission du germe se fait souvent par les mains du personnel soignant.

Symptômes de l’impétigo

Les symptômes de cette maladie sont très caractéristiques :

Pour l’impétigo croûteux :

Éruption cutanée sous forme de petites vésicules, suivi de bulles translucides qui, au bout de quelques heures, éclatent en libérant leur contenu qui forme des croûtes mélicériques (couleur miel). Ces lésions sont rarement douloureuses mais peuvent parfois provoquer des démangeaisons ;

Pour l’impétigo bulleux :

La lésion initiale est une bulle plus grosse, mesurant de 1 à plus de 2 cm. Les lésions se multiplient et après 2 à 3 jours, elles éclatent et forment des érosions importantes d’extension rapide ; 

L’impétigo est une infection superficielle ne provoquant pas de fièvre ni de douleur et apparaît surtout au niveau du visage, notamment sur le pourtour du nez, de la bouche et sur les fesses des bébés et des jeunes enfants en raison de la présence importante des bactéries à ce niveau. Il peut cependant apparaître sur d’autres parties du corps comme le cuir chevelu, les bras et les jambes en raison du portage manuel.

Les causes de l’impétigo

L’impétigo est dû à la prolifération de deux bactéries : le streptocoque et le staphylocoque doré qui proviennent habituellement de la muqueuse nasale, de la bouche ou de la région périnéale de l’enfant. Pour cette raison, il est souvent localisé : autour des narines, de la bouche ou sur les fesses.

Chez les enfants, dont les défenses immunitaires ne sont pas encore optimales, ou chez les adultes dont l’immunité est affaiblie, ces deux bactéries se multiplient et provoquent les lésions de la peau caractéristiques. L’apparition d’impétigo est aussi favorisée par la présence de lésions cutanées préexistantes (égratignures, piqûres d’insectes, la gale, pédiculose, eczéma…) qui facilitent l’introduction de ces bactéries. Les récidives sont assez fréquentes chez les enfants qui ont tendance à héberger les bactéries responsables dans leurs cavités nasales.

Facteurs favorisant l’impétigo

Les enfants sont davantage à risque de développer un impétigo à cause de l’immaturité de leur système immunitaire, de la présence fréquente des micro-organismes incriminés dans leurs cavités nasales, et de leur incapacité à respecter spontanément les mesures d’hygiène.

Il existe d’ailleurs un certain nombre de situations qui peuvent favoriser la survenue d’un impétigo chez l’enfant et l’adulte, notamment :

  • Les lésions de la peau liées par exemple à l’eczéma, l’herpès, la varicelle, la gale, la pédiculose…, à des lésions de grattage suite à des piqûres d’insectes ou à un traumatisme comme une morsure, une égratignure, des brûlures… ;
  • Le manque d’hygiène, cela concerne surtout les personnes vivant dans de mauvaises conditions d’hygiène, en particulier celles qui vivent dans la rue ;
  • Les infections nasales, les diarrhées;
  • Certaines maladies chroniques (par exemple : le diabète) qui affaiblissent les défenses de la peau ;
  • Des médicaments utilisés pour un traitement immunosuppresseur (par exemple : les corticoïdes, les médicaments contre le rejet des greffes, les thérapies ciblées des maladies auto-immunes…) ;
  • La dénutrition et alcoolodépendance ;

La contagion

L’impétigo est très contagieux, sa période d’incubation de 7 à 10 jours, sa période de contagion durant aussi longtemps que les lésions suintent (et 24 à 48h après le début de traitement), et il est transmissible par contact direct en touchant directement l’éruption ou par contact indirect en touchant le linge qui a été en contact avec la peau infectée ;

Le plus souvent, la personne est contaminée lui-même par les germes présents sur sa peau ou dans ses narines, à la faveur de lésions de la peau. Une fois l’impétigo déclaré, les vésicules produisent un liquide qui peut propager l’infection à d’autres zones du corps ou la transmettre à d’autres personnes.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Un avis médical est toujours nécessaire en cas d’impétigo pour que le médecin confirme le diagnostic et prescrive le traitement adapté. La consultation médicale doit être faite sans attendre dans les cas suivants :

  • Un bébé de moins de six mois ;
  • En cas d’impétigo bulleux ;
  • Si l’enfant a de la fièvre ;
  • S’il y a plus de cinq lésions présentes ;
  • S’il s’étend rapidement sur de grandes zones du corps.

Traitement de l’impétigo

Le traitement médicamenteux est nécessaire pour obtenir la guérison dans le délai le plus court possible, pour éviter l’extension de l’infection, les complications et les rechutes, ainsi que pour prévenir la contamination de l’entourage, à la maison comme à l’école.

Le plus souvent, le médecin prescrit :

  1. Un traitement local à base d’antiseptique pour favoriser la chute des croûtes et éliminer les autres débris. Il pourra également vous indiquer, en cas nécessaire, comment éclater les bulles à l’aide d’une aiguille stérilisée ;
  2. L’application locale d’un antibiotiquepour avoir des concentrations importantes de la matière active directement sur les lésions (pour but de les traiter tout en hydratant la peau) et très peu d’absorption dans le sang. Elle se fait 2 à 3 fois par jour jusqu’à la guérison complète qui prend en général une semaine et cela concerne surtout les lésions localisées et peu nombreuses ;
  3. Un antibiotique par voie orale est surtout indiqué en cas de :
  • Lésions extensives ou importantes ou échappant au traitement local ou antérieur… ;
  • Présence de signes locaux ou généraux de gravité (fièvre, ganglions…) ;
  • Facteurs de risque importants chez le nouveau-nés et nourrissons ou chez l’adulte fragile alcoolique, diabétique, immunodéprimé, ou ne répondant pas au traitement par voie locale ;
  • Localisations difficiles à traiter par soins locaux ou à risque de complications, sous les couches, sur le pourtour des lèvres ou sur le cuir chevelu ;
  • Allergie aux antibiotiques locaux.

Le médecin est le seul à pouvoir décider du traitement le mieux adapté en fonction de chaque cas.

Heureusement, l’évolution de l’impétigo est bénigne et la guérison maîtrisée en quelques jours dans la très grande majorité des cas, raison pour laquelle il est important que vous suiviez soigneusement le traitement prescrit.

Prévention de l’impétigo

Pour vous assurer de l’efficacité du traitement mais aussi pour  réduire le risque de propagation de l’infection et la survenue d’épidémies au sein des familles et en collectivité, il est nécessaire de suivre un certain nombre de règles de bon sens :

  • Donnez des bains quotidiens à l’eau et au savon (si possible surgras) ;
  • Lavez-vous fréquemment les mains après les soins locaux ou tout contact avec l’enfant atteint ;
  • Assurez-vous qu’il a toujours les ongles courts et qu’il se lave les mains correctement et fréquemment, à l’eau et au savon, ou lavez-les-lui s’il est trop jeune ;
  • Changez fréquemment ses serviettes, ses débarbouillettes, ses gants de toilette, ses draps et ses taies d’oreiller et lavez les à l’eau chaude et au savon et désinfectez les surfaces potentiellement souillées;
  • Évitez, autant que possible, que votre enfant touche ses lésions, suce son pouce ou ronge ses ongles pour éviter la contamination d’autres parties du corps ;
  • Évitez tout échange de vêtements et d’objets avec les autres membres de la famille ;
  • Limitez les contacts pour éviter la propagation de l’infection en collectivité ;
  • Pour prévenir l’apparition de l’impétigo, prenez le temps de désinfection systématique toute plaie, égratignure, coupure brûlure, piqûres d’insectes…;

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.