Hygiène de dent et prévention de la carie chez l’enfant

0 4

La carie dentaire est un problème de santé publique qui peut apparaitre dès l’âge d’un an, d’ailleurs les très jeunes enfants sont plus exposés au risque de pathologies dentaires à cause de la fragilité de leur émail qui reste une cible privilégiée pour les bactéries de la plaque dentaire responsables des caries.

Un défaut d’hygiène bucco-dentaire a des conséquences médicales et psycho-sociales, et il peut conduire au développement de pathologies des dents temporaires avec des troubles de l’apprentissage de la parole, des troubles phonétiques, esthétiques, des défauts d’alignement ou d’emboitement entre les dents des deux arcades dentaires, auxquels s’ajoutent la douleur et le stress.

La prise en charge thérapeutique est difficile à cause du jeune âge en plus du coût élevé lié à la prise en charge des soins et l’absentéisme des parents, donc les parents doivent adopter et enseigner à leurs enfants les bons comportements pour conserver une bonne santé dentaire. LaMagicMaman revient vers vous aujourd’hui pour vous donner le « trio en or » à adopter dans votre vie quotidienne pour prévenir vous enfants des problèmes dentaire et leurs complications.

Comment prévenir une carie dentaire chez l’enfant ?

La qualité des dents définitives se prépare dès les dents de lait, et la prévention des caries dentaires demande de faire apprendre à nos enfants certains comportements et habitudes d’hygiène de vie, vous les trouverez détaillés ci-dessous :

L’hygiène dentaire

Dans l’idéal, on doit enseigner à nos enfants qu’il faut se brosser les dents après chaque repas dont une fois juste avant de dormir, et cela doit se faire avec un dentifrice fluoré adapté à leur âge (< à 0,5 mg de fluorures/g de pâte pour les enfants moins de 3 ans, 0,5 mg pour ceux entre 3 et 6 ans, 1,5 mg à partir de 6 ans), afin de renforcer aussi l’émail contre les attaques acides.

Chez les bébés qui n’ont pas encore de dents, on nettoie leurs gencives à l’aide d’une compresse humide afin d’éliminer les bactéries et le reste d’aliments ; et quand les premières dents commencent à apparaitre, on peut opter pour une brosse à dents spéciale, dotée de poils extra doux ;

Vers les 2-3 ans, on peut commencer à leur apprendre à se brosser les dents et à recracher le dentifrice, mais toujours le faire sous la surveillance d’un adulte ;

Veillez à changer leur brosse à dent dès que les poils s’écartent, au minimum tous les trois mois, et essayez de leur expliquer  qu’il ne faut jamais partager les brosses à dents au sein de la famille ou avec les amis ;

En cas de dents mal positionnées ou trop serrées, vous pouvez faire recours au fil dentaire pour compléter le nettoyage des espaces interdentaires difficilement accessibles ;

Pour les enfants à risque carieux élevé, des gouttes ou comprimés fluorés peuvent être prescrits en complément. Tout ça c’est dans le but d’empêcher le développement de la plaque dentaire qui est un véritable nid à bactéries.

L’hygiène alimentaire

Les bactéries responsables des caries dentaires se nourrissent des sucres de notre alimentation, qu’elles transforment en acides, ajoutons à ça d’autres aliments qu’affectionnent les enfants et qui peuvent déminéraliser l’émail, donc il faut opter pour une alimentation saine. Voici quelques recommandations:

  • Limitez la consommation d’aliments et de boissons sucrés, gazeuses, acides (bonbons, sodas, ketchup…) ainsi que les grignotages entre les repas ;
  • Évitez de donner tout ce qui est sucrée à votre enfant au lit (lait, cacao, jus de fruits, sirop…), et ne le laissez jamais dormir avec un biberon. La salivation réduite durant le sommeil favorise le développement des germes qui vont pouvoir utiliser le sucre tout au long de la nuit et donc causer des caries ;
  • N’encouragez pas vos bébés à consommer ce qui est sucré, dès les premiers pas de la diversification alimentaire évitez de mettre du sucre ou du miel à leur nourriture ou sur une tétine du biberon en pensant l’inciter à les accepter ;
  • Arrêtez les sucettes le plutôt possible, car son utilisation excessive peut causer des déformations majeures de la mâchoire ;
  • Arrêtez de lécher les tétines, les cuillères ou les sucettes de votre bébé pour ne pas transmettre les bactéries responsables de la carie ;
  • Prenez garde au sucre contenu dans les médicaments ou les sirops, si vous en donnez à votre enfant, nettoyez-lui les dents après ou au moins rincez-lui la bouche avec de l’eau ;

La consommation de sucre après l’apparition des dents est l’un des facteurs de risque de la carie dentaire, et rappelez-vous que c’est la fréquence journalière et non la quantité de sucreries consommées qui est déterminante pour la survenue des caries.

Examen de prévention bucco-dentaire

Vérifiez régulièrement l’apparence des dents de votre enfant, et à chaque visite chez son pédiatre, il doit contrôler ses dents pour voir s’il y a la présence de taches près de la gencive, car la carie commence souvent à cet endroit. Une visite annuelle chez un dentiste est nécessaire pour vérifier l’état général de la gencive et inspecter l’absence de tartre et de caries.

L’enfant qui se plaint d’une douleur à une dent, des caries ou qui a un risque carieux élevé ne doivent pas tarder de prendre un rendez-vous chez un médecin dentiste ou à un chirurgien-dentiste, qui peut procéder à une radiographie pour savoir comment il peut réagir convenablement face à ce problème.

Pour les enfants à risque carieux élevé un vernis ou gel fluoré peut être appliqué tous les trois à six mois, et dès l’apparition des molaires définitives et jusqu’à l’âge de 14 ans, le scellement des sillons peut être utilisé comme prévention, cette intervention consiste à boucher les fissures, et aussi les endroits que la brosse à dents ne peut pas atteindre, à l’aide d’une résine polymère, formant alors une sorte de vernis protecteur, même pour les dents parfaitement saines, afin de prévenir le développement d’une carie profonde

Dès l’âge de 6 ans, puis tous les 3 ans jusqu’à leurs 24 ans, les enfants bénéficient d’un examen bucco-dentaire et des soins gratuits, intégralement pris en charge par l’Assurance Maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.