Grossesse alitée : causes médicales et conseils pour la vivre au mieux

0 17

Vous venez d’apprendre que c’est allongée que vous allez finir votre grossesse ? Dites vous que vous êtes alitée pour une seule et unique raison : donner toute les chances à votre bébé pour naître à terme et donc éviter l’accouchement prématuré : qui est le cas chez 10% des femmes enceintes chaque année.

LaMagicMaman vous explique les raisons médicales pour lesquelles une femme enceinte doit être alitée, et vous donne aussi les conseils à suivre pour vivre au mieux cette période.

Grossesse alitée, ça veut dire quoi exactement ?

En fonction de l’état de santé de la femme enceinte présentant un risque d’accouchement prématuré, le médecin gynécologue peut prescrire un repos obligatoire pour permettre à la grossesse d’être la plus longue possible, de préférable atteindre la 37ème semaine d’aménorrhées pour que le bébé à naître aura le temps de se développer et tous ses organes vitaux soient formés.

Ce repos est très variable, il va du simple arrêt de travail avec une vie normale chez soi, à un repos en partie allongé, voire un repos complètement allongé à domicile jusqu’à une hospitalisation (cas très rares).

Quelles sont les causes médicales ?

L’alitement peut être strict ou moins strict selon le degré de risque d’accouchement prématuré, il peut être quelques heures par jour à la maison jusqu’à l’ hospitalisation dans un service spécialisé en maternité, cette décision est due à de nombreuses raisons telles que :

Modification du col de l’utérus

La modification du col utérin au cours de la grossesse constitue la première indication à l’alitement. Les cols incompétents (fragiles) ont tendance à s’ouvrir ou à se raccourcir facilement, et peuvent être dépistés au début du 2ème trimestre par deux examens :

  • Le toucher vaginal qui permet d’évaluer la position, la consistance, la longueur et le caractère fermé du col ;
  • L’échographie endovaginale pour connaître précisément la longueur du col ;

Dans les cas les plus sévères où le col est très raccourci (moins de 25 millimètres), une hospitalisation se révèle nécessaire, associée à des traitements pour calmer les contractions et à des injections de corticoïdes pour rendre matures les poumons du nourrisson.

Contractions utérines

Les  contractions utérines suffisamment nombreuses et tenaces qui apparaissent parfois au début du 2ème trimestre est l’une des causes de l’alitement.

Elles peuvent être sans raison apparente, provoquées par une activité trop intense ou engendrées par l’existence d’un utérus malformé (utérus cloisonné, bicorne…), par conséquent le bébé se retrouve rapidement à l’étroit, ce qui déclenche les contractions avant l’heure.

La position allongée permet ainsi au bébé de ne plus peser sur le col et de réduire les contractions utérines.

Rupture prématurée de la poche des eaux

Si la femme enceinte fait une rupture des membranes avant le 7ème mois de grossesse on parle de rupture prématurée de la poche des eaux. Dans ce cas, on demande un repos alité parce qu’il y a un risque d’infection qui peut nuire au développement du fœtus qui n’est plus dans un environnement stérile, mais cela peut aussi provoquer des contractions à cause des substances contenues dans cette poche qui agissent sur le col et qui pourrait provoquer l’accouchement.

Dans près de 40 % des accouchements prématurés seraient dus à une rupture anticipée des membranes.

Retard de croissance in utero

Si le fœtus ne se développe pas bien, on conseille la maman de rester alitée et surtout de s’allonger sur le côté gauche pour permettre une meilleure oxygénation du placenta et donc d’alimenter au mieux le fœtus.

L’alitement peut aussi être indiqué en cas de:

  • Anomalies placentaires : placenta prævia, c’est-à-dire un placenta placé trop bas ;
  • Hypertension maternelle ;
  • Diabète ;
  • Grossesse gémellaire ;
  • Pertes de sang importantes …

Comment vivre mieux la grossesse alitée ?

C’est vrai que cette période n’est pas facile surtout lorsqu’il s’agit de repos médical très strict, donc il faut absolument commencer par respecter les consignes que votre médecin vous a données en restant en position couchée (sur le dos ou sur le coté gauche) ou assise sur votre lit ou dans votre canapé.

Et pour éviter de s’ennuyer, de déprimer, ainsi que de subir les effets indésirables de la position allongée, voici quelques conseils :

De l’organisation pour plus de repos !

Il faut revoir toute l’organisation de la maison et soyez surtout prévoyante pour réduire au maximum vos efforts physiques ;

Votre chambre ou la pièce dans laquelle vous voulez s’installer doit être bien aménagée pour qu’elle soit confortable et chaleureuse ;

Vous pouvez demander chaque matin à votre conjoint de lister avec vous tout ce dont vous avez besoin à portée de main : mouchoirs, miroir, produits de beauté, télécommande, livres, papier, stylo, tablette, bouteille d’eau, téléphone, petit pull ou plaid s’il fait froid, ventilo s’il fait chaud … Attendez plutôt son retour le soir pour vous aider à faire votre douche ;

Vous pouvez faire appel à votre réseau amical et familial pour avoir de l’aide, renforcez vos liens, et aussi avoir un peu de compagnie. N’’hésitez pas à faire un planning avec des petites tâches pour chacun : une personne qui passera faire un peu de ménage, l’autre viendra faire à manger de temps en temps… comme ça vous aurez le double bénéfice de diversifier vos visites tout en évitant d’avoir l’impression d’en demander “trop” ;

Il est aussi possible de solliciter les maternités qui travaillent avec tout un réseau de professionnels (obstétriciens, sages-femmes, psychologues, travailleuses familiales, aides ménagères…) qui peuvent également vous venir en aide.

Transformez votre alitement en expérience positive !

Alors qu’on regrettait le manque de temps pour lire un bon bouquin, les livres que l’on vous offert à Noël, vos magazines préférées… voici le bon moment pour s’y mettre et rattraper le retard ;

C’est aussi le moment de regarder, enfin en entier, tous les films et séries qu’on vous a conseillés ;

Il faut surtout en profiter pour préparer tranquillement l’accouchement et ne pas stresser le jour J, et vous pouvez achetez tout ce qu’il vous faut ainsi que votre bébé à partir d’internet ;

Le temps libre dont vous disposez peut être l’occasion pour explorer tout votre potentiel créatif : dessins, écriture, couture, broderie, reprise, apprentissage d’une langue étrangère, musique design… Profitez-en !

Saisissez également l’opportunité pour réfléchir et faire le tri pour précisez le prénom de votre chouchou à naître !

Anticipez la gestion des papiers administratifs

Pendant votre alitement pensez au côté administratif et essayez de régler tous les dossiers en cours, pensez aux papiers à envoyer à la CAF, la Sécurité sociale, la mutuelle… profitez de cette période pour vous renseigner sur tous les documents administratifs à réaliser à la naissance du bébé afin d’être au clair après votre accouchement ;

Il ne faut pas oublier de déléguer une partie de l’administratif au papa, pour ne pas avoir à tout gérer toute seule, et essayez de faire le point chaque semaine pour savoir comment chacun a avancé (mode de garde, suivi de grossesse, déclaration CAF…), comme ça Papa ne prendra pas de mauvaises habitudes une fois que le bébé sera là ;

C’est aussi le moment idéal pour réorganiser tout vos papiers, carnets et albums photos que vous n’avez pas eu le temps pour le faire et qui traînent dans vos placards depuis des mois.

Prenez soin de vous, et profitez avant bébé !

L’arrivée de bébé est un vrai chamboulement monumental : entre les tétées, les pleurs, les soins, les rendez-vous chez le pédiatre… donc votre alitement est maintenant une occasion pour se reposer et prendre des forces avant ce grand bouleversement ! Du sommeil, du cocooning et de la méditation ;

Le fait d’être alitée n’est pas une raison pour rester toute la journée vêtue d’un pyjama ! N’hésitez pas à porter des vêtements confortables soulignant vos jolies rondeurs de femme enceinte, et faire une petite beauté, même minimaliste : cheveux propres et coiffés, une touche de blush rosé sur vos joues et un peu de mascara pour vous donner bonne mine et vous faire rayonner ;

A force de rester allongée, la circulation dans les jambes stagne et la colonne vertébrale est mise à rude épreuve, donc n’hésitez pas à profiter à chaque fois d’un bain chaud en plus d’un bon massage que vous pouvez demander à votre conjoint, sinon faites appel à un kiné qui passe chez vous ;

Pour éviter les varices, les œdèmes et les risques de phlébite, vous appliquez les crèmes ou les gels contre les jambes lourdes en faisant des massages en partant des chevilles et en remontant jusqu’aux fesses afin d’activer votre circulation sanguine. Surélevez aussi vos pieds dans votre lit avec un ou deux oreillers pour aider le sang à remonter vers le cœur, apaiser la sensation de lourdeur et diminuer les gonflements ;

Veillez à avoir une alimentation saine et variée ainsi qu’une bonne hydratation, et pour les grignotages optez pour les fruits frais et secs. N’oubliez pas de faire quotidiennement une infusion de vigne rouge, que vous trouverez en pharmacie ou dans les magasins bio, qui renforce la paroi des veines et fluidifient le sang ;

Tout ça va vous aider à garder le moral et continuer à se sentir désirable 🙂

Consacrez du temps au papa !

C’est vraiment l’opportunité pour se recentrer sur votre couple et tisser des liens encore plus forts avec le futur papa. Soyez douce et patiente avec lui car ce n’est pas facile qu’il se retrouve du jour au lendemain responsable de la plupart des tâches ménagères, de la gestion des enfants, des courses, des repas…Encouragez-le, soyez reconnaissante de l’effort fourni et essayez de lui demander de prendre un moment rien que pour lui afin de se reposer, sortir avec des amis…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.