Conseils nutritionnels pour la petite assiette 

La diversification alimentaire

0 53

Chez tous les nourrissons,  qu’ils soient allaités au sein ou alimentés au biberon,  la diversification alimentaire doit être débutée entre 4 et 6 mois révolus.

Pourquoi ? Parce qu’à partir de 4 mois révolus, les fonctions gastro-intestinales et rénales de bébé sont en mesure de traiter des aliments différents du lait infantile ou maternel.

De plus, une diversification trop précoce (avant 5 mois) risquerait d’entraîner un risque de carence en calcium, fer et acides gras essentiels et une diversification trop tardive pourrait augmenter le risque de manifestations allergiques.

Mais dès la naissance aux 4 mois de votre enfant, le lait est le seul aliment qu’il puisse digérer. Qu’il s’agisse de votre lait maternel ou de lait infantile, bébé doit être nourri exclusivement de lait. Et même après, lors de la diversification, le lait doit rester la base de son alimentation.

Comment introduire les différents aliments ?

Bébé grandit et s’intéresse à la nourriture qu’on lui propose. Mais son système digestif n’est pas encore complètement mature : il faut lui laisser le temps de s’habituer et de se familiariser avec sa texture et son goût ,donc il est important de n’introduire qu’un aliment à la fois. La diversification peut être commencée dès 4 mois révolus de deux façons :

– soit vous diluez des légumes mixés ou en petit pot dans un biberon de lait, puis vous augmentez les quantités progressivement avant de proposer les légumes à la petite cuillère.

– soit vous utilisez directement la cuillère avec des légumes mixés ou des compotes de fruits, avant ou après le biberon ou la tétée.

Sachez que la diversification alimentaire doit toujours se faire de façon progressive (avec des quantités et des textures adaptées à l’âge de bébé).

Quelles sont les aliments à mettre dans la petite assiette?

Légumes

Choisissez des variétés tendres qui seront bien tolérées par l’estomac de votre bébé : potiron, haricots verts, épinards, courgettes sans pépin ni peau, blanc de poireaux, carottes, etc. Évitez dans un premier temps les légumes riches en fibres comme le salsifis, l’artichaut ou le vert des poireaux, par exemple, qui sont difficiles à digérer.

Comment les préparer ?

Les légumes doivent toujours être cuits. Si vous nourrissez votre enfant au biberon, commencez par remplacer l’eau du biberon par l’eau de cuisson des légumes, sans y ajouter de sel (soit 210 g de bouillon + 7 mesures de lait). Par la suite, vous pourrez y ajouter progressivement des légumes mixés pour obtenir une soupe épaisse ne contenant plus que 5 mesures de lait. Si vous allaitez, cuisez vos légumes à l’eau ou à la vapeur, encore une fois sans ajouter de sel, mixez-les pour avoir une texture de soupe épaisse et donnez-la à la cuillère. Vous pouvez ajouter un peu de matières grasses.

Fruits

Proposez-les 15 jours après avoir introduit les légumes. À cet âge, les fruits doivent toujours être cuits, il y a des parents qui privilégient : la poire, la pomme, la pêche, la banane ou les abricots, mais il y a vraiment un large choix, Je vous conseille de choisir les fruits de saison.

Comment les préparer ?

Préparez-les en compotes, en utilisant des fruits bien mûrs, cuits puis mixés, sans sucre ajouté. Vous pouvez utiliser la pomme comme base : les enfants apprécient souvent sa texture douce et sa saveur sucrée naturelle. Au fur et à mesure, vous pouvez introduire des textures moins homogènes et moins lisses en proposant à votre enfant des fruits écrasés par exemple, toujours sans ajout de sucre.

Céréales et féculents

Au sujet des céréales, sous forme de farine, c’est surtout pour enrichir le biberon du soir pour que l’enfant dorme plus longtemps. Vous pouvez ajouter la pomme de terre, semoule, farine de riz, etc., en petites quantités pour but d’épaissir et d’adoucir les purées, et aussi des céréales infantiles sans gluten dans sa soupe, dans ses compotes ou dans ses laitages.

Comment les préparer ?

Cuisez les pommes de terre à la vapeur, puis moulinez-les et mélangez-les avec d’autres légumes. En ce qui concerne les farines infantiles, vous pouvez les ajouter au biberon (sans gluten pour 1er âge) ou les utiliser dans une soupe de légumes.

Pour les pattes, semoule, riz veillez à toujours bien les cuire plus longtemps que ce que prévoient les conseils de cuisson de l’emballage et mixez-les avec les légumes, en quantité équivalente. Par la suite, quand votre enfant se sera familiarisé avec les textures plus épaisses, vous pourrez vous contenter de bien faire cuire les féculents, et les proposer simplement mélangés aux légumes.

Les protéines : viandes, poissons et œufs

La viande, le poisson et les œufs sont une source de fer privilégiée pour votre enfant, dont les besoins sont importants pour le bon développement de l’organisme à cet âge, je vous conseille juste de variez le type de viande, en évitant les abats et les charcuteries, pour le poisson, changez entre les variétés mais évitez le poisson pané. En ce qui concerne les œufs, ils doivent être consommés durs.

Comment les préparer ?

Au début de la diversification alimentaire, mixez les protéines (bien cuits) avec les légumes. Par la suite, coupez-les très finement ou écrasez-les.

Pour ce qui est de la quantité, n’introduisez d’une portion de viande, de poisson ou d’œuf par jour, à un des deux repas principaux (midi ou soir) et comptez :

  • De 6 a` 8 mois :  2 cuillères à café´ de viande ou de poisson ou 1/4 d’œuf dur.
  • De 8 à 9 mois :  2,5 à 3 cuillères à café de viande ou de poisson, ou un peu plus d’ 1/4 d’œuf dur.
  • De 10 à 12 mois :  4 cuillères à café de viande ou de poisson, ou un peu moins d’1/2 œuf dur.
  • A partir de 12 mois : 25 à 30 g au total de viande ou de poisson par jour ou 1/2 œuf dur.

Les matières grasses ajoutées

Elles peuvent être ajoutées dans les repas solides de votre enfant ; mais il faut qu’elles soient de bonne qualité, et vous pouvez opter pour du beurre ou des matières grasses végétales : huile de colza, olive, tournesol, etc. et évitez les fritures.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.