Automédication intelligente pour calmer rapidement les hémorroïdes

0 1

Quand on a des hémorroïdes, on a mal. On ne pense qu’à ça, en fait, mais pas question de raconter cela à la terre entière car cette pathologie demeure encore relativement tabou, notamment en raison de la zone où elle se situe. Alors, on fait de l’automédication, certains médicaments fonctionnent, d’autres moins… Voici comment faire une automédication intelligente pour se débarrasser des hémorroïdes :

1-Prendre des bains apaisants

Vous pouvez prendre un bain chaud durant 15 à 20 minutes. Cela permettra de soulager la douleur, la démangeaison, la sensation de brûlure et de stopper les saignements qui peuvent se produire. Vous pouvez le faire trois fois par jour ou après être allé aux toilettes. Ceci dit, bain chaud ne veut surement pas dire bain moussant. En effet, il faut éviter les produits chimiques parfumés car la membrane autour de l’anus est déjà fragilisée par l’augmentation du volume à l’intérieur. Qui dit membrane fragile, dit membrane plus perméable. Avec toutes ces choses qui sont loin d’être naturelles, vous risquez de vous faire plus de mal que de bien. Alors un bain chaud oui, mais avec de l’eau seulement.

2-Faire des bains de siège pour tonifier les vaisseaux

Vous pouvez également prendre un bain de siège. Pour se faire, on utilise en général un bidet ou tout autre type de bassine d’une profondeur minimale de 10 centimètres et sur laquelle on puisse s’asseoir confortablement. Voici quelques conseils à suivre pour ne pas empirer les choses et surtout obtenir un résultat optimal :

  • Choisissez la température optimale de l’eau

Il existe en effet plusieurs suggestions possibles. Les médecins ne sont pas unanimes et prônent tantôt l’utilisation de l’eau froide, tiède ou encore chaude. Bien que le choix reste très subjectif, voici quelques vertus de chaque méthode pour vous aider à faire votre choix :

Utiliser l’eau froide :

L’eau froide (certains courageux y rajoutent des glaçons) est recommandée car elle est la meilleure option pour apaiser la douleur, le froid faisant effet d’anesthésiant. Et elle permet également d’activer la circulation sanguine.

Utiliser l’eau tiède :

L’eau tiède est la plus agréable. Néanmoins l’effet apaisant est souvent légèrement inférieur à celui de l’eau froide.

Utiliser l’eau chaude :

Bien qu’elle puisse procurer un certain soulagement, l’eau chaude n’est pas du tout recommandée, voire proscrite pour les bains de siège, à cause de son caractère vasodilatateur qui fragilise la membrane des hémorroïdes ce qui la rend plus apte à attraper les infections et bactéries de tout genre, surtout avec la localisation délicate de ces derniers.

Alterner eau froide et eau chaude :

C’est une autre des recommandations faites par certains médecins et praticiens. Dans ce cas, il faudra utiliser deux bassines, l’une remplie d’eau chaude et l’autre d’eau froide. Alternez les deux types de trempages (quelques minutes dans chaque bassine) au cours d’une même session et finissez par l’eau froide qui aura un effet vasoconstricteur très utile pour la guérison et l’accélération de la cicatrisation des lésions.

  • Choisissez les plantes bénéfiques

L’eau à elle seule va déjà vous apaiser, mais vous pourriez trouver plus de soulagement encore en y ajoutant ces plantes qui sont réputés pour leurs propriétés astringentes qui luttent efficacement contre les crises hémorroïdaires et qui favorisent la guérison :

  • L’hamamélis : un excellent anti-inflammatoire, un antidouleur, apaisant naturel et également un anticoagulant qui améliore la circulation sanguine ;
  • L’écorce de chêne séchée : un antiseptique naturel qui a des propriétés vasoconstrictrices utilisé surtout en cas de saignement d’hémorroïdes ;
  • La citronnelle: un antiseptique et un vasoconstricteur qui favorise l’arrêt du saignement et permet également de diminuer la tension artérielle et par conséquent la pression au niveau de l’anus ;
  • La vigne rouge, qui un effet protecteur et stimulant pour les veines et les petits vaisseaux sanguins, ayant pour effet de faire dégonfler l’hémorroïde ;
  • Le marronnier d’Inde, qui permet de préserver la perméabilité et la tonicité des parois veineuses. Il permet ainsi de prévenir l’œdème et de favoriser le retour du sang vers le cœur, améliorant ainsi rapidement la situation ;
  • Le ginkgo biloba, qui calme les symptômes des crises, et aide notamment à dissiper la douleur ;
  • Le fragon, également anti-inflammatoire et astringent, qui contribue à l’augmentation de la tonique veineuse.

Pour avoir un meilleur résultat,  faites également une application locale d’huiles essentielles : trois gouttes d’huile de cyprès et 3 gouttes d’huile d’hélichryse. Massez-vous une fois par jour avec ce mélange.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.