Angiome bébé

0 4

L’angiome, cette tache rose, violette ou rouge, plate ou en relief, affectant 10% des nouveau-nés, les filles principalement (trois à quatre fois plus que les garçons). Il est généralement bénin et disparaît le plus souvent spontanément avec le temps, mais son évolution doit être contrôlée afin de vérifier qu’il n’atteigne pas certaines zones à risque. LaMagicMaman fait le point sur l’angiome chez bébé.

C’est quoi un angiome ?

Communément appelés taches de vin, fraises ou framboises. L’angiome est le résultat d’une petite malformation bénigne des vaisseaux sanguins qui se sont dilatés de façon très importante, d’où leur couleur rose, rouge ou violine. Il est soit congénitale ou apparaissant quelques mois après. Elle peut rester toute la vie ou disparaître au cours de quelques mois.

Il existe essentiellement deux grandes catégories d’angiomes :

  • Les angiomes en relief, appelés aussi hémangiomes infantiles ou angiomes tubéreux ou encore “fraises”, “framboises”… apparaissent au cours des premiers mois de vie : après un développement rapide, la tache se stabilise puis se résorbe peu à peu, une phase qui peut durer de plusieurs mois à plusieurs années et disparaît ensuite spontanément ;
  • Les angiomes plans alias “taches de vin” ou ” envie ” surviennent in utero, lors de la constitution de la peau, et vous les découvrez à la naissance. Il est stable, sa taille ne varie pas, il ne disparaît pas et il grandit proportionnellement avec l’enfant. Il est bénin pour la santé et on peut vivre parfaitement avec mais s’il est étendu et situé sur le visage il peut causer un problème esthétique et psychologique.

Il est important de noter que l’angiome est généralement sensible aux températures. Lorsque le bébé a chaud, qu’il pleure, qu’il se nourrit, la tache fonce de manière naturelle et reprend sa couleur lorsque votre enfant est calme.

Les causes d’apparition d’un angiome 

Leur origine est encore imparfaitement connue. Il n’y a aucune cause relative à l’hérédité, ce serait plutôt une question de poids du bébé. Ce sont les bébés les plus légers et surtout les filles qui sont touchés et aussi ceux nés après une grossesse tardive ou difficile (hypertension, pré-éclampsie…).

L’angiome n’est pas causé par une “envie alimentaire” qu’aurait eue la future mère pendant sa grossesse et qui marquerait la peau du bébé, comme c’est l’idée dans la croyance populaire

Quand faut-il consulter un médecin ?

Dans la plupart des cas, un angiome ne pose aucun problème de santé mais il est indispensable de le surveiller et il faut consulter le pédiatre ou un dermato-pédiatre si :

  • L’angiome est situé à un endroit qui peut engendrer des difficultés pour le quotidien du bébé, comme sur la lèvre, empêchant votre bébé de se nourrir correctement. Sur l’œil, pouvant entraver la vision. Ou sur l’appareil génital, le frottement de la couche peut provoquer des lésions douloureuses et longues à soigner ;
  • L’angiome commence à saigner ou à changer d’aspect, laissant apparaître des taches de diverses couleurs ou consistance ;
  • S’il y a un grand nombre d’angiomes localisés un peu partout sur le corps. Le médecin vérifie alors qu’il n’en existe pas à l’intérieur du corps : un angiome situé sur le foie fatigue l’enfant et peut entraîner une insuffisance cardiaque. Mais pas d’inquiétude, une fois identifié, cet angiome peut être traité et disparaître ;

Les traitements contre les angiomes

Si certains angiomes partent tout seuls, d’autres ont besoin d’un traitement médical. Si la tache est vraiment inesthétique et défigurante, si elle est sur des zones à risque ou si elle est ulcérée, il est possible de l’enlever de plusieurs manières : ultrasons, électrocoagulation, radiothérapie, cryothérapie, microchirurgie ou laser.

Pour le traitement au laser, il peut être fait dès le 6ème mois de vie, il est réalisé, sous anesthésie générale, sur plusieurs séances. Le nombre de ces dernières dépend bien entendu de l’ampleur de la tache. Cette technique tende à réduire progressivement l’angiome jusqu’à disparition, mais il ne le fait pas toujours disparaître dans sa totalité.

Un cas, très rare, peut être problématique : lorsque l’angiome plan est étendu sur la moitié du visage, sur le front ou sur le cuir chevelu. Il existe alors un risque que l’angiome affecte aussi le cerveau ce qui peut exposer l’enfant à un risque de convulsion. Cela nécessite une prise en charge spécialisée.

Le traitement par propanonol, ces dernières années, ce médicament est venu révolutionner le traitement des angiomes. Il s’agit d’un bêtabloquant habituellement utilisé pour soigner des troubles cardiaques mais qui a approuvé son efficacité face aux catégories d’angiomes les plus compliquées.

Une demande d’autorisation d’utilisation de propanonol doit être adressée à l’AFSSAPS qui contrôle le respect des indications et autorise la mise en route du traitement dans le cadre réglementaire d’une autorisation temporaire d’utilisation (ATU).

Attention, il existe des contre-indications : le traitement ne doit pas être prescrit aux enfants asthmatiques. Et en ce qui concerne les effets secondaires, on a constaté un sommeil plus agité avec parfois des cauchemars.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.