6 astuces naturelles pour déclencher le travail de l’accouchement

0 22

Je ne connais aucune future maman qui n’a jamais cherché sur internet ou demandé à d’autres femmes qui ont déjà accouché les astuces pour faciliter l’accouchement vers la fin de sa grossesse!

J’ai moi-même fait plusieurs recherches lors de ma grossesse, j’ai demandé conseils auprès de mes amies, mes proches qui ont déjà passé par cette expérience et ma sage femme également, pour finalement accoucher sans épisiotomie, avoir une dilatation rapide et un travail efficace le jour J.

Cet article regroupant toutes les bonnes astuces pour donner un petit coup de pouce à la nature et avoir un accouchement naturel, facile et le plus court possible !

1 – Ajoutez des aliments clés à votre quotidien

 Les dattes

C’est depuis l’Antiquité que les femmes enceintes prennent des dattes pour les aider à accoucher facilement, cette pratique a été démontrée par une étude menée par des chercheurs de l’Université des sciences et technologies de Jordanie ;

Durant le dernier mois de grossesse, veillez à ajouter à votre alimentation 6 dattes quotidiennement, ces dernières permettent de favoriser la dilatation du col de l’utérus car elles ont un effet semblable à l’ocytocine produit naturellement par le corps et qui entraine une sensibilité accrue de l’utérus et stimule les contractions utérines au moment opportun ;

Sachez toutefois qu’il est riche en glucides, les personnes qui souffrent de diabète gestationnel doivent donc l’éviter.

La tisane de framboisier

La tisane de feuilles de framboisier est un grand classique des remèdes de grand-mère pour préparer l’accouchement et elle est recommandée aussi par les sages-femmes, elle doit être consommée après la 39ème semaine de grossesse en buvant plusieurs tasses (3 à 4) par jours ;

Les  feuilles de framboisier contiennent de la fragine, une molécule qui stimule les muscles de l’utérus et permet de le détendre, le relaxer et le tonifier, ce qui fait en sorte que les contractions sont plus efficaces. Elles sont bonnes aussi après l’accouchement car elles aident l’utérus à retrouver sa taille normale!

Les fruits

La consommation de beaucoup de fruits frais, notamment la mangue, l’ananas ou le kiwi favorise le déclenchement du travail en contribuant à la dilatation du col de l’utérus, car ils sont riches en enzymes bromélaïne, une substance qui disparait lorsque le fruit est mis en conserve ou est mixé pour avoir un jus.

2 – Faites du ménage

Lorsqu’une maman est susceptible d’avoir un accouchement prématuré, les médecins exigent qu’elle soit alitée. Alors, dans le cas inverse, une activité physique intense et énergique serait la bienvenue ;

En effet, une bonne séance de ménage permet de favoriser ou même de provoquer l’accouchement naturellement, donc pensez directement à nettoyer vos vitres, la salle de bain, passer l’aspirateur, laver le sol à 4 pattes (une position idéale afin de dilater le col de l’utérus), organiser vos placards, jardiner…

Cependant, une fatigue extrême risque de vous causer quelques contractions qui n’auront pas forcément d’incidence sur votre col.

3 – Bougez

Evitez de rester aliter toute la journée dans les derniers jours avant l’accouchement, bougez au maximum, dansez, montez les escaliers, effectuez les courses, marchez en plein air… le fait de rester debout exerce une pression sur l’utérus et aide le bébé à s’engager dans le bassin qui appuie à son tour sur le col sous l’effet de la pesanteur ce qui facilitera grandement l’accouchement ;

Faire une balade en voiture serait favorable aussi pour déclencher naturellement l’accouchement,  pensez aux pavés et aux sols pleins de trous ou de bosses car grâce aux petites secousses la pression exercée par la tête de bébé favorisera la dilatation du col de l’utérus.

4 – Stimulez vos mamelons

Des études scientifiques ont démontré que la stimulation des mamelons pouvait déclencher le travail, car cela occasionnerait la sécrétion d’ocytocine (hormone à l’origine de l’accouchement), cette technique consiste à frotter ou à rouler doucement le mamelon entre les doigts, mais pour avoir le résultat escompté, on avoue qu’on doit le faire 1heure consécutive, à raison de 15-20 minutes par sein.

5 – Faites l’amour

Très connue, cette technique appelée « la méthode italienne » déclenche naturellement l’accouchement. En effet, le sperme contient une hormone, la prostaglandine, qui ramollit le col de l’utérus et impacte sa dilatation, de plus, l’orgasme augmente l’activité utérine et les rapports sexuels favorisent la sécrétion d’ocytocine, l’hormone responsable des contractions et de l’accouchement.

6 – Pratiquez l’acupuncture

Cette médecine douce traditionnelle chinoise permet d’assouplir votre périnée, et d’aider à déclencher le travail en stimulant des points spécifiques par quelques aiguilles à des endroits précis de votre corps.

Elle permet de faciliter l’ouverture du col et donc, la descente de bébé, la pression exercée par les aiguilles stimulerait les contractions et déclencherait facilement l’accouchement.

Le tout se fait sans aucune douleur et permet d’apaiser et de calmer l’esprit et de détendre à la future maman, ce qui ne peut qu’être positif. De plus, il n’existe aucune contre-indication pour la femme enceinte, alors pourquoi ne pas l’essayer?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.