Le bébé prématuré

0 80

Définition et causes de prématurité

Un bébé est considéré comme ci quand il naît avant les 37 semaines d’aménorrhée, il présente des risques de complications et de séquelles, car ses organes ne sont pas encore suffisamment matures, et il demande des soins particuliers et cela selon le stade de prématurité.

La prématurité en augmentation car actuellement 1 bébé sur 10 dans le monde naît prématuré et cela est s’expliqué par :

  • Le mode de vie des femmes et l ‘activité professionnelle (stress, tabagisme, alcoolisme…)
  • Le recul de l’âge de grossesse
  • Le progrès scientifique : de plus en plus d’enfants sont sauvés
  • Le développement de la procréation médicalement assistée (PMA) : ces techniques favorisent les naissances multiples, qui ont plus de risques d’accouchement prématuré.

Les niveaux de prématurité

On distingue trois types de prématurité :

  • La prématurité modérée (ou moyenne) : naissance entre 32 SA et 36 SA, En dessous de 35 SA, le bébé doit être mit dans une unité de néonatalogie ou dans une maternité de type 2 comportant une unité de néonatalogie, puisqu’il présente une certaine immaturité respiratoire, une difficulté à conserver sa chaleur, et il n’arrive pas à respire ; à avaler et téter de façon coordonnée car il se fatigue rapidement.
  • La grande prématurité : naissance entre 28SA et 32SA, il doit être naît dans une maternité de type 3 et il est soigné généralement sur place, sinon il est transféré  après sa naissance en unité de réanimation néonatale, il doit être mis en couveuse pour bénéficier d’oxygène car il ne contrôle pas bien sa respiration, qui peut s’interrompre et il contrôle moins bien sa température. Il est également nourri, en utilisant un petit tube (gavage) qui traverse sa bouche jusqu’à son estomac, pour minimiser les efforts demandés pour téter et avaler.
  • La très grande prématurité : naissance avant 28 semaines, Il doit absolument être transféré dans un service de réanimation néonatale en incubateur, car il ne peut pas respirer seul ni se nourrir, il reçoit aussi des médicaments puisqu’il a beaucoup de problèmes de santé, il est exposé plus aux risques des complications et il peut même souffrir de séquelles sévères.

Le retour à la maison avec un bébé prématuré

Pour autoriser le retour à domicile du bébé prématuré, il faut que ce dernier pèse entre 1 800 et 3 000 g, selon son état de santé, il doit être autonome sur le plan cardio-respiratoire, il doit pouvoir boire au sein ou au biberon en prenant 15 à 30 g par jour, et bien sûr il doit maintenir sa température corporelle.

Le nouveau-né est à cet instant considéré comme un bébé né à terme mais avec une santé plus fragile, il a besoin d’un suivi afin de dépister d’éventuels problèmes de développement, mais seule une minorité d’entre eux qui aura besoin d’un suivi médical plus long (qui peut aller de quelques mois à plusieurs années), et certains n’auront besoin d’aucun traitement.

Les parents sont amenés à prévoir un environnement sain (sans tabac, sans animaux domestiques) pour leur bébé avec une température qui avoisine 19°C, et il doit être aéré régulièrement, lorsque le bébé est hors de la pièce. Il ne faut pas oublier d’apporter beaucoup d’attention, d’affection et de tendresse, de

Mes conseils :

Il est essentiel de considérer ce nouveau-né comme un enfant né à terme, il faut l’allaiter lorsque cela est possible, le vacciner selon le schéma vaccinal, les parents ne doivent pas s’inquiéter et pleurer, il faut tout simplement faire preuve de patience et prévoir des moments pour vous reposer. Ne vous souciez pas des tâches ménagères n’hésitez à demander de l’aide de votre entourage, et limitez toutefois les visites si vous sentez que vous avez besoin de tranquillité.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.