la Tétine

5

Ce petit objet donne une sensation de réconfort et de l’apaisement dont le nourrisson a vraiment besoin pour affronter ses angoisses, gagner un sentiment de sécurité et trouver le sommeil, surtout lorsque son besoin de succion n’est pas totalement complet avec le sein et le biberon, donc pourquoi pas ne pas calmé ses pleurs et ses hurlements avec une tétine !

Mais l’utilisation de la tétine à long terme peut favoriser plein d’inconvénients c’est pour cela il est vraiment important de veiller à son bon usage et à son suppression tôt pour la sécurité de votre enfant.

Les principaux désagréments de la tétine

1. La déformation des dents et du palais :

L’utilisation prolongée et intensive de la tétine a un effet néfaste sur la mâchoire car elle peut déformer l’arc dentaire et même entraîner un mauvais positionnement des dents (aussi bien les dents de lait que les dents définitives), et cela empêche les deux mâchoires de se placer l’une sur l’autre, de plus, le surplus de salivation dû à l’usage de la tétine entraîne un lavage des dents plus difficile, et un risque élevé de caries.

Une tétine plus souple et plus mince n’empêchera pas cette déformation, mais elle peut réduire le risque de mauvais positionnement des dents et elle a un impact plus faible sur le palais.

2. un retard d’élocution et de l’apprentissage du langage:

Grâce à ses effets calmants, certains parents, ne pense pas à pousser leurs bébés à lâcher la tétine, et ils ne les apprennent pas à l’ôter de la bouche pour parler. Les enfants ne progressent donc pas dans l’acquisition de l’articulation, car cet objet en plastique lui occupe la bouche et la langue, lui enlève le désir de s’exprimer et il devient un rempart contre le monde extérieur.

Une utilisation systématique de la tétine par l’enfant entraînerait des retards d’élocution et d’apprentissage du langage, c’est un vrai responsable du retard de l’apprentissage de la communication.

3.Diminution de production du lait maternel:

Quand la tétine est proposée trop tôt et d’une façon fréquente, dès les premiers jours après la naissance, le bébé tète la tétine plutôt que le sein de sa maman, la production de lait sera freinée, et cela peut amener l’échec de l’allaitement.

4. Source de microbes:

Rares sont les tétines réellement ergonomiques, malgré les promesses des fabricants, même si les parents les choisissent avec soin et même s’ils les stérilisent, elles restent un vrai nid à microbes et germes, car elles tombent souvent par terre, avant d’être ramassée et remise à la bouche ça passe entre plusieurs mains, voire plusieurs bouches (surtout à la crèche).

à long terme, elle est ainsi source d’infection à l’origine d’otites et d’obstructions nasales.

Suppression en douceur de la tétine

La succion est une fonction primaire et un réflexe naturel chez les nourrissons, donc ne vous étonnez pas si vous voyez votre bébé très attacher à sa tétine, cette dernière constitue une sécurité, un apaisement et une rassurance quand il est angoissé, donc le sevrage doit commencer doucement et ne pas d’une façon brusque et rigide.

Il faut choisir les grands moments de sa vie, ceux qui constituent des changements dans son quotidien, par exemple : l’entrée à la crèche ou à l’école, le développement d’autres centres d’intérêt, le remplacement de la tétine par autre chose… essayez juste de l’accompagner.

Néanmoins, Si après 3 ans, votre enfant refuse de quitter sa sucette et qu’il est presque dans un comportement addictif, c’est qu’il y a probablement un manque de sécurité intérieure, sera important de creuser la dessus !

Il est généralement recommandé, au-delà de 6 mois, de réserver la tétine au moment du coucher et pour les gros chagrins uniquement, n’hésitez pas à en parler à votre pédiatre, qui vous donnera certainement des clés pour mieux comprendre l’attitude de votre enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.